France Acouphènes - 92 rue du Mont Cenis - 75018 Paris - Tél : 0 820 222 213

Revue de Presse

La santé auditive des jeunes parmi les 25 mesures phares du Gouvernement

STRATÉGIE NATIONALE DE SANTÉ

image
© Gouvernement

Le 26 mars 2018, le Gouvernement, par les voix du Premier ministre Édouard Philippe et de la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn, a présenté les 25 mesures phares de la politique de prévention de santé, dans la continuité de la Stratégie nationale de santé 2018-2022, présentée fin 2017. Et l’une de ces 25 mesures porte sur la santé auditive des jeunes.

La mesure n° 8 est ainsi intitulée : « Prévenir les risques auditifs chez les jeunes ». L’objectif est de « réduire les pratiques d’écoute à risque, sensibiliser aux traumatismes sonores aigus et dépister précocement les atteintes auditives ».

Dans le détail, le Gouvernement souhaite « repérer les troubles auditifs et délivrer des conseils de prévention lors de l’examen de santé réalisé entre 15 et 16 ans grâce au redéploiement des 20 examens de santé de l’enfant pris en charge à 100 % par l’assurance maladie. En effet, tous prévus aujourd’hui entre 0 et 6 ans, ils seront répartis entre 0 et 18 ans, afin de prendre en compte les problématiques spécifiques de l’enfant puis de l’adolescent ». Les actions relatives à cette mesure comprennent aussi « la prévention envers les jeunes dans le cadre du service sanitaire », ainsi qu’une « campagne nationale de sensibilisation sur les risques liés à l’écoute de musique amplifiée et une sensibilisation à l’usage des bouchons d’oreille. »

Lors de la présentation, Agnès Buzyn a déclaré : « Nous réorganiserons également les consultations actuellement prévues sur l’enfance. Les 20 examens actuellement prévus de 0 à 6 ans seront redéployés de 0 à 18 ans pour une meilleure prise en charge, afin de suivre l’enfant jusqu’à sa majorité. Ces 20 examens seront pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie. Parmi ces consultations, un examen auditif deviendra systématique à la consultation des 15/16 ans et permettra de sensibiliser aux risques auditifs liés aux bruits excessifs et de dépister les troubles auditifs, handicapant pour le développement chez nos adolescents. Mon ambition est claire : je souhaite que 100 % des enfants bénéficient des visites de suivi prévues. »

Source et vidéo sur edp audiology infos